Problématiques

Les problématiques prioritaires concernant le littoral de Mayotte sont les suivantes :

 
- Les risques côtiers : le recul du trait de côte et la submersion marine,
- L’envasement du lagon,
- La pollution des eaux,
- Les macro-déchets
 
Ces problématiques se trouvent à la croisée de forts enjeux humains et enjeux environnementaux. Elles sont d’autre part intrinsèquement liées :
En effet, les sous-systèmes littoraux sont particulièrement interconnectés (voir schéma plus bas). L’envasement du lagon, la pollution et les macro-déchets entraînent une fragilisation des systèmes coralliens, des mangroves et de la végétation de haut de plage. Ces fragilisations engendrent à leur tour une perte de la faune associée mais aussi une diminution de la protection contre la houle. Il y a donc, à terme, une augmentation des risques d’érosion rapide et de submersion marine, eux-mêmes préjudiciables aux biotopes littoraux…Toutes ces séries de causes/conséquences impactent la qualité de vie, les activités et la vulnérabilité des populations présentes dans la zone côtière.

 

Schéma non-disponible

Services écosystémiques et problématiques littorales à Mayotte (©DEAL 976)

Le littoral doit donc être appréhendé dans son ensemble, comme un système sur lequel les pressions qui s’exercent sont nombreuses.

L’observatoire du littoral de Mayotte va donc tendre à observer et comprendre la dynamique littorale et la vulnérabilité des zones côtières. Ceci sous entend donc de s’intéresser au fonctionnement hydro-sédimentaire du littoral et aux caractéristiques morpho-dynamiques. La compréhension du fonctionnement hydro-morphosédimentaire permet de décrire les transports sédimentaires qui modifient le littoral, de comprendre l’évolution des côtes qui résultent de ces transports et de pressentir l’évolution de la position du trait de côte.

Cette analyse du fonctionnement hydro-morphosédimentaire se décompose avec :

    • Les caractéristiques morpho-dynamiques : l’exposition, la géologie, la morphologie des côtes.

 

    • La connaissance des conditions climatiques/météorologiques et des agents hydrodynamiques : vent, houle, marée.

 

    • Le fonctionnement hydro-sédimentaire : l’analyse des transits sédimentaires, avec l’étude des cellules hydro-sédimentaires et des profils de plage, l’analyse des transports sédimentaires sous l’action du vent, des houles et des marées.

 

    • La connaissance de la position du trait de côte : à travers des suivis pérennes et des études bibliographiques (trait de côte historique).
 
Cette étude du fonctionnement hydro-morphosédimentaire est à mener en parallèle de la prise en compte des enjeux. Ces enjeux, qui face à la dynamique littorale, caractériseront la vulnérabilité côtière à Mayotte. La vulnérabilité du littoral est intrinsèquement liée à la connaissance du fonctionnement littoral (morphologie des côtes, position du trait de côte, stocks sédimentaires…).

 

 

N.B : Ainsi, la problématique des macro-déchets, bien que prégnante à Mayotte, sort de ce cadre et ne fera pas parti des thématiques traitées par l’observatoire.